"L'origine des peuples"

Actualité Juive N°1586-4 février 2021

"On a cherché à travers l’anthropologie, l’histoire, la linguistique. Mais on n’a pas pensé à chercher dans la Torah. Voilà qui est fait depuis que David Barham Benhamou, ancien journaliste et enseignant à Jérusalem, a décidé de faire un gros plan sur une portion de la Genèse : la liste des 70 nations que l’on trouve à la fin de la portion de Noé.

Un scoop, retranscrit pourtant depuis plus de 3000 ans !

On y trouve réunis tous les peuples du monde au sein d’un grand arbre généalogique qui les relie autour d’une même racine.

Prophétie ? Symbolique humaniste avant la lettre ? Rien de tout cela enseigne l’auteur en se basant sur des sources incontournables comme Rachi, Nahmanide ou le Radak… Cette liste décrit tout simplement les peuples tels qu’ils étaient en germe en Mésopotamie.

Car pour la Genèse, tous les peuples du monde viennent d'une même région et d'une même racine. Ce qui viendrait à expliquer les formidables ressemblances entre les mythologies et les traditions que l’on trouve entre les cultures du monde.

L'humanité n'a fait que grandir comme un grand corps qui se déploie, où chaque membre était déjà positionné dès l’embryon.

Cette place, enseigne le Gaon de Vilna, est indiquée par leur ordre de parution dans la Torah. Le premier peuple cité est le plus loin du centre, Babel, le second un peu plus près, le troisième encore plus près… Un ordre concentrique qui s’est conservé tout le long de la grande mouvance des peuples.

Il suffit donc de reconnaître certains peuples à un moment donné de l’histoire pour replacer tous les autres.

C’est dans cette formidable reconstitution que nous entraîne l’auteur de cet ouvrage palpitant. Nous y verrons au passage comment sont nées les cultures qui sont pour la Torah comme les 70 facettes d’un même diamant. Les fameux 70 visages de la réalité mentionnés par la Kabbale.

Le rôle du peuple juif ? Garder la mémoire de l’ancienne lumière, non diffractée.

 

Un nouveau regard sur le monde, loin de l’ostracisme et des ségrégations, où la Torah attribue à chaque peuple sa place au sein d’une grande synergie présente depuis la nuit des temps.

Voilà un magnifique ouvrage très richement documenté qui a l’avantage d’être présenté non pas dans le langage littéraire de la séduction, mais dans celui clair et direct de la démonstration.

À mettre entre toutes les mains, y compris des plus jeunes."

_____________

Cet article a été publié dans le N°1586 du 4 février 2021 de "Actualité juive"

David Barham Benhamou est chercheur en sciences bibliques, ancien directeur de la communauté des étudiants francophones de  l'Université de Jérusalem,  psychothérapeute et conférencier.

Vous pouvez vous procurer l'ouvrage de David Barham Benhamou sur le site d'Amazon

 

  • Facebook Social Icon

Les Amis d'Odessa - 5 rue Sainte-Anastase, Paris 3e